PVDMCreated with Sketch.

Volumes et prix à fin janvier 2021

Les volumes de ventes restent toujours soutenus

VOLUMESLa résilience du marché immobilier se confirme. Le volume de ventes de logements anciens est resté élevé en Ile-de-France, avec 42 160 ventes enregistrées de novembre 2020 à janvier 2021. Les résultats sont même très légèrement supérieurs à ceux de la même période l’an dernier (+1%). 

Les maisons bénéficient toujours d’une attractivité accrue et voient leurs ventes progresser de 6% en Ile-de-France et surtout de 8% en Grande Couronne aux mêmes dates. Dans Paris, les volumes de ventes sont à nouveau marqués par une légère baisse (-6%). 

Malgré un contexte encore difficile, les volumes de ventes de logements anciens sur 3 mois, de novembre 2020 à janvier 2021, dépassent de 18% la moyenne de novembre-janvier de ces 10 dernières années. Pour les maisons, l’activité est même supérieure de 24%, témoignant d’un désir nouveau d’espace et de verdure des Franciliens. 

Ces bons résultats globaux ne doivent cependant pas masquer le ralentissement des ventes observé au mois de janvier 2021 (-13% en un an). L’activité de janvier a été affectée par le confinement de novembre 2020 et des signatures d’avant-contrats plus rares. D’après nos premiers indicateurs, les volumes de ventes de février ont également connu un ralentissement, probablement plus marqué qu’en janvier, dans la mesure où Il faut environ 3 mois pour qu’un avant-contrat se transforme en vente effective.

Des prix en voie de stabilisation ces derniers mois et des hausses annuelles de prix qui ralentissent

PRIXLes prix ont généralement stagné ces derniers mois, avec une tendance baissière plus marquée à Paris (-1,1% d’octobre 2020 à janvier 2021).

Mais les augmentations de début 2020 laissent une progression des prix des logements anciens encore soutenue en un an, de 5,8% en Ile-de-France de janvier 2020 à janvier 2021, +5,2% pour les appartements et +6,9% pour les maisons. 

A Paris, les prix ont culminé à 10 850 € le m² en octobre et novembre 2020, puis se sont légèrement orientés à la baisse jusqu’en janvier 2021 où le prix au m² s’est établi à 10 730 €. D’après nos indicateurs avancés sur les avant-contrats, ils seraient ensuite en voie de stabilisation et oscilleraient entre 10 630 € et 10 650 € le m² dans la Capitale. En mai 2021, le niveau des prix (10 630 € le m²) serait ramené à celui de mai 2020. 

Un atterrissage en douceur des prix semble également se dessiner dans les prochains mois en Petite et Grande Couronne. Il se lit graphiquement sous la forme d’un plateau qui marque la stabilisation ou une tendance à une légère érosion attendue des prix. 

En Ile-de-France, en un an de mai 2020 à mai 2021, la hausse annuelle des prix des appartements serait ramenée à 1,5%, +3,3% en Petite Couronne et +1,5% en Grande Couronne. 

Un ralentissement est également à l’œuvre pour la maison mais il est beaucoup plus modéré compte tenu de la pression de la demande actuelle sur ce type de biens. D’après nos indicateurs avancés sur les avant-contrats, on attend en mai 2021 une hausse annuelle de 4% en Ile-de-France, + 2,5% en Petite Couronne et +4,7% en Grande Couronne. 

Merci de donner votre consentement pour afficher le module de vidéo
Accepter les cookies vidéo
Télécharger le communiqué de presse au format PDF