PVDMCreated with Sketch.

Volumes et prix à fin avril 2019

mis à jour le

Conjoncture immobilière francilienne en mai 2019 : Une activité encore dynamique, accompagnée d’une hausse du prix des logements anciens de près de 4% en un an.

Un printemps 2019 encore très actif en termes de volumes de ventes

Volumes immobilier paris 2019Selon les Notaires du Grand Paris, 45 560 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France de mars à mai 2019, avec une croissance de 11% par rapport à la même période l’an dernier et de 37% par rapport à mars-mai des 10 dernières années. La progression du volume des ventes a été encore plus soutenue pour les maisons (+13%) que pour les appartements (+10%).

Les mois d’avril et mai 2019 ont été particulièrement dynamiques en termes de vente dans tous les secteurs du Grand Paris. D’après nos premiers indicateurs, l’activité est restée bien orientée en juin 2019.

Dans la lignée des mois précédents, les volumes de ventes de logements anciens ont davantage augmenté en Grande Couronne (+16%) qu’en Petite Couronne (+12%). Les progressions sont contrastées en Grande Couronne, variant de 7% dans le Val-d’Oise à 24% dans l’Essonne. Dans la Capitale, qui fait exception à ce dynamisme, les volumes de ventes sont comparables à ceux observés en mars-mai 2018 (+1%).

Des hausses de prix un peu plus prononcées cet été

Volumes immobilier paris 2019En un an, de mai 2018 à mai 2019, les prix des logements anciens franciliens ont augmenté de 3,9%, dont 4,9% pour les appartements et 1,6% pour les maisons. Comme habituellement, les hausses de prix sont plus modérées lorsque l’on s'éloigne de la Capitale : +6,5% à Paris, +4,6% en Petite Couronne et +0,6% en Grande Couronne.

Sur l’ensemble de la Région en 3 mois, de février à mai 2019, les prix des logements ont peu évolué (+0,6%, dont +1,2% pour les appartements et -0,6% pour les maisons).

Dans les prochains mois, les hausses de prix devraient être un peu plus soutenues.

D’après les prix issus des avant-contrats des Notaires du Grand Paris, le prix au m² des appartements parisiens, qui s’est établi à 9 810 € en mai 2019, approchera 10 200 € en septembre 2019, dépassant ainsi largement la barre des 10 000 euros du m². Les variations atteindraient ainsi +3,1% en 3 mois et +7,3% en un an.

En Petite Couronne, le prix des appartements anciens augmenterait de 4,7% en un an, tandis que la hausse du prix des maisons pourrait légèrement s’atténuer (+3,5%). En Grande Couronne, la progression des prix serait plus rapide pour les maisons (+2,0%) que pour les appartements (+1,5%), phénomène saisonnier habituellement constaté.

Télécharger le communiqué de presse du 25 juillet 2019