Adoption : peut-on adopter un enfant en étant célibataire ?

L’adoption est un lien de filiation établi par les tribunaux. Une personne mineure ou majeure que l’on nomme l'« adoptée » entre alors dans la famille d'une autre personne que l’on nomme l'« adoptant ». L'adopté devient l'enfant de l'adoptant...
L’adoption est un lien de filiation établi par les tribunaux. Une personne mineure ou majeure que l’on nomme l'« adoptée » entre alors dans la famille d'une autre personne que l’on nomme l'« adoptant ». L'adopté devient l'enfant de l'adoptant. L’adoption peut être simple ou plénière.

Puis-je adopter un enfant en étant célibataire ?

Que l’adoption soit simple ou plénière, elle peut être demandée conjointement par deux époux (de même sexe ou de sexe différent) mariés depuis plus de deux ans ou âgés l'un et l'autre de plus de 28 ans ou mariés depuis plus de 2 ans.
Elle peut également être demandée par toute personne seule à condition qu’elle soit âgée de plus de 28 ans. Cette personne peut être mariée ou non, vivre seule ou en couple.
Les concubins ne peuvent pas adopter ensemble un enfant. L’enfant ne peut être adopté que par un seul des concubins. Il en va de même pour les partenaires d’un pacte civil de solidarité (PACS).
Les adoptants doivent avoir 15 ans de plus que les enfants qu'ils se proposent d'adopter, sauf autorisation du tribunal.
Bon à savoir :
  • si l'adoptant est marié et non séparé de corps, le consentement de son conjoint est nécessaire à moins qu’il ne soit dans l'impossibilité de manifester sa volonté ;
  • deux partenaires (liés par un PACS) ou deux concubins (ni mariés, ni pacsés) ne peuvent pas adopter ensemble un enfant. Pour adopter à deux, il faut être marié.
(C) Photo : Fotolia